Hausse continue de la marge sur des marchés difficiles

2016-10-27 - Zurich, Suisse - Principaux faits marquants du troisième trimestre
  • Progression de la marge EBITA d'exploitation1 de 12,6 %
  • Programme « White Collar Productivity » en bonne voie pour atteindre l’objectif de 1,3 milliard de dollars d’économies ; réduction prévisionnelle des coûts totaux de 100 millions de dollars
  • Résultat net de 568 millions de dollars et résultat de base par action en hausse de 2 %
  • Commandes de base et commandes totales en baisse de respectivement -6 %2 et -13 %, reflétant l’incertitude ambiante au 3ème trimestre
  • Chiffre d’affaires stable
  • Cash-flow d’exploitation s’établissant à 1 081 millions de dollars, révélant une génération de liquidités plus forte sur le trimestre
  • Entrée en fonction de Timo Ihamuotila, succédant à Eric Elzvik au poste de CFO, à compter du 1er avril 2017
  • Lancement de la troisième phase de la stratégie « Next Level » d’ABB – axée sur la création de valeur

« Notre marge a enregistré son huitième trimestre de hausse consécutif grâce à nos efforts continus ciblant l’excellence opérationnelle, a déclaré Ulrich Spiesshofer, CEO d’ABB. Durant ce troisième trimestre, nous avons été confrontés à des incertitudes macroéconomiques majeures générées par le Brexit et les élections aux États-Unis, ce qui s’est traduit par un faible niveau des commandes. Les commandes passées auprès de la division Power Grids ont, en outre, été impactées par les hésitations des clients à l’approche du Capital Markets Day. La transformation de cette division est toutefois en bonne voie, comme le montre clairement la hausse de sa marge de 170 points de base. Grâce au renforcement de notre « culture du cash », notre cash flow a augmenté de plus de 30 % depuis le début de l’année, à la faveur d’un profil de génération de liquidités nettement plus stable. »
« Nous continuons de piloter le Groupe de manière rigoureuse, exploitant les opportunités de croissance dans la mesure du possible tout en favorisant la progression de nos bénéfices et de nos liquidités. Nous nous concentrons sur la création de valeur pour l’ensemble de nos actionnaires, en veillant à faire d’ABB une entreprise plus ciblée et plus flexible s’appuyant sur son offre numérique inégalée dans son secteur. »


Chiffres clés Évolution Évolution
(en millions USD, sauf mention contraire)T3 2016T3 2015USD
Compa-
rable1
9 premiers mois 20169 premiers mois 2015USD
Compa-
rable1
Commandes7 5338 767-14 %-13 %25 10228 167-11 %-8 %
Chiffre d’affaires8 2558 519-3 %0 %24 83526 239-5 %-1 %
EBITA d’exploitation11 0461 081-3 %-2 %33 0953 0880 %+3 %3
en % du chiffre d’affaires d’exploitation112,6 %12,5 %+0,1 pt 12,4 %11,8 %+0,6 pt
Résultat net568577-2 % 1 4741 729-15 %
Bénéfice de base par action (USD)0,270,26+2 %4 0,680,77-12 %4
Bénéfice d'exploitation par action1 (USD)0,320,32-1 %40 %40,950,90+5 %4+7 %4
Cash flow d’exploitation1 0811 173-8 % 2 4151 824+32 %


Perspectives à court terme

Les développements macroéconomiques et géopolitiques semblent annoncer un contexte contrasté et une incertitude croissante. Certains signes macroéconomiques aux États-Unis restent positifs tandis que la croissance en Chine devrait se poursuivre mais à un rythme moins soutenu qu'en 2015. Le marché continue de ressentir les effets de la croissance en demi-teinte et des incertitudes économiques de plus en plus prégnantes en Europe (suite au Brexit notamment), ainsi que des tensions géopolitiques dans différentes régions du monde. Les prix du pétrole et les effets de change devraient continuer d'influer sur les résultats du Groupe.


Résultats du Groupe au 3ème trimestre 2016

Commandes
Les commandes totales ont reculé de 13 % (14 % en dollars US) par rapport au troisième trimestre 2015, reflétant ainsi le calendrier d'attribution des commandes majeures et la diminution des volumes dans les activités à cycle court. Les commandes de base (inférieures à 15 millions de dollars US) ont perdu 6 % (7 % en dollars US), tandis que les commandes majeures (supérieures ou égales à 15 millions de dollars US) ont enregistré une baisse dans toutes les divisions, représentant 11 % des commandes totales contre 17 % un an plus tôt. Dans le secteur des services et des logiciels, les commandes ont diminué de 3 % (5 % en dollars US), représentant 17 % des commandes totales contre 16 % il y a un an.

Vue d'ensemble des marchés
Tendance de la demande dans les trois régions d’ABB :
· En Europe, la demande est restée faible principalement en raison d’une croissance globale modérée, des incertitudes régnant au Royaume-Uni suite au Brexit et des événements politiques survenus en Turquie. Les commandes totales ont diminué de 18 % (20 % en dollars US), tandis que les commandes de base sont restées stables (recul de 2 % en dollars US). En termes de commandes de base, la demande a été positive en Allemagne, en Italie, en Suède et en Suisse, et faible au Royaume-Uni et en Norvège.
· La région Amériques a enregistré un recul en raison d’investissements fortement différés à la faveur des élections aux États-Unis et du ralentissement de la demande industrielle. Les commandes totales ont fléchi de 16 % (17 % en dollars US) suite à la baisse des commandes majeures ; les commandes de base ont, quant à elles, reculé de 8 % (9 % en dollars US) en raison de la faible demande aux États-Unis, au Canada et au Brésil.
· Dans la région Asie, Moyen-Orient et Afrique (AMEA), la demande a connu une évolution contrastée. L’Inde a confirmé sa croissance, tandis que la Chine a poursuivi ses activités d’investissement dédiées au transport d’énergie et à la robotique. Dans la région, les commandes totales ont reculé de 5 % (7 % en dollars US) dans la mesure où l’augmentation soutenue des commandes en Inde n’a pas permis de compenser les baisses enregistrées en Chine et aux Émirats arabes unis. Les commandes de base se sont tassées de 9 % (10 % en dollars US).
Tendance de la demande dans les trois principaux secteurs de clientèle d’ABB :
· Les utilités ont poursuivi leurs activités d’investissement à des fins d’intégration des énergies renouvelables et d’amélioration de la fiabilité et de l’efficacité du réseau.
· Dans le secteur industriel, les investissements des industries d'automatisation des process discontinus et de systèmes hybrides telles que l’automobile, l’agroalimentaire et la fabrication de machines sont restés positifs, tandis que la demande des industries de process, en particulier dans les secteurs minier, pétrolier et gazier, s’est maintenue à un faible niveau.
· La demande des secteurs du transport et des infrastructures a été mitigée. La demande de solutions de navires spécialisés est restée forte, à l’instar de celle en faveur des solutions rehaussant l’efficacité énergétique du transport ferroviaire. Le secteur de la construction a connu une évolution en demi-teinte.
Au troisième trimestre, le ratio de prises de commandes1 a chuté à 0,91 contre 1,03 au même trimestre de l'année dernière. Sur les neuf premiers mois de l’année, ce ratio1 s’établit à 1,01. Le carnet de commandes à la fin septembre 2016 atteignait 24 554 millions de dollars US, enregistrant ainsi une baisse de 2 % (3 % en dollars US) par rapport à la fin du troisième trimestre 2015.

Chiffre d’affaires
Le chiffre d'affaires est resté stable (recul de 3 % en dollars US) au troisième trimestre. Il s’est maintenu à son niveau précédent dans les divisions Electrification Products et Discrete Automation and Motion, et a légèrement augmenté au sein de la division Power Grids, ce qui a permis de compenser la baisse de la division Process Automation. Le chiffre d'affaires total des services et des logiciels a progressé de 5 % (4 % en dollars US), représentant 18 % du chiffre d'affaires total, contre 17 % il y a un an.

EBITA d’exploitation
L’EBITA d’exploitation a fléchi de 2 % en devises locales (3 % en dollars US) à 1 046 millions de dollars US, notamment en raison de l’impact d’un mix défavorable. La marge EBITA d’exploitation a progressé de 10 points de base à 12,6 % par rapport au même trimestre de l’année passée, reflétant la hausse de la marge des divisions Electrification Products, Process Automation et Power Grids ainsi que les mesures mises en place en faveur de la productivité et des réductions de coûts, notamment le programme « White Collar Productivity ».

Bénéfice d'exploitation par action et résultat net
Le bénéfice d’exploitation par action s’est établi à 0,32 dollar US en devises constantes, restant ainsi stable par rapport au même trimestre de l’année dernière. La réduction du nombre moyen pondéré d’actions en circulation a compensé la légère diminution de l’EBITA d’exploitation ainsi que la hausse des frais financiers et du taux d’imposition. Le résultat net a accusé une baisse de 2 %, passant ainsi à 568 millions de dollars US, et le bénéfice de base par action s’est établi à 0,27 dollar US contre 0,26 dollar US au même trimestre de l’année 2015, soit une augmentation de 2 %.

Cash flow d’exploitation
Le cash flow d’exploitation s’élève à 1 081 millions de dollars, soit un recul de 92 millions de dollars par rapport au troisième trimestre de 2015, lequel s’explique principalement par la baisse du résultat net. Sur les neuf premiers mois de l’année 2016, le cash flow d’exploitation a augmenté de 32 % en glissement annuel, notamment en raison d’une meilleure gestion du besoin en fonds de roulement et du calendrier de paiement de l’impôt sur les résultats.

Rendements des actionnaires
Le 30 septembre 2016, ABB a annoncé la clôture du programme de rachat d’actions lancé en septembre 2014. Dans le cadre de ce programme, ABB a racheté un total d’environ 171,3 millions d’actions nominatives (soit l’équivalent de 7,4 % de son capital social émis au lancement du programme) pour un montant total d’environ 3,5 milliards de dollars.
Lors de son Capital Markets Day, qui s’est tenu le 4 octobre 2016, ABB a annoncé sa volonté de mettre en place un nouveau programme de rachat d’actions de 3 milliards de dollars US sur la période 2017-2019. Ce programme témoigne de la confiance de l’entreprise, et du renforcement de sa capacité de génération de liquidités et de sa position financière.

Abandons d’activité
Dans la droite ligne de sa stratégie visant à optimiser son portefeuille, ABB a annoncé en septembre son projet de cession de son activité mondiale de câbles à haute tension à NKT Cables. La transaction devrait être conclue au premier trimestre 2017 car elle est soumise aux approbations réglementaires. ABB et NKT ont également signé un accord de partenariat stratégique à long terme, lequel sous-tendra de futurs projets dans le monde entier.

Nominations à la direction
ABB a annoncé aujourd’hui la nomination de Timo Ihamuotila en tant que CFO et membre du comité exécutif, avec prise d’effet au 1er avril 2017. Après une période de transition en bonne et due forme, Timo Ihamuotila succèdera à l’actuel CFO, Eric Elzvik, qui quittera ABB afin de saisir d’autres opportunités de carrière au deuxième trimestre 2017. Timo Ihamuotila quittera, quant à lui, Nokia, « l’un des leaders mondiaux des technologies qui connectent les hommes et les objets », dont il occupe le poste de CFO depuis sept ans. Timo Ihamuotila est un CFO reconnu, fort d’une riche expérience dans les industries de la communication, des logiciels et des services, la gestion active de portefeuille et l’amélioration des performances opérationnelles. Il bénéficie d’une connaissance approfondie de la transformation d’entreprise et des business models numériques.
« Timo est un CFO chevronné au parcours professionnel impressionnant à l’échelle mondiale, a déclaré Ulrich Spiesshofer, CEO d’ABB. Il bénéficie d’une vaste et riche expérience de tous les aspects de la finance ainsi que de la transformation de sociétés dans un contexte de numérisation de l’industrie. Fort de sa solide expertise dans le domaine de la gestion tant générale que financière ou commerciale, il est la personne idéale pour piloter notre organisation en matière de finances et un partenaire de choix pour conduire la transformation amorcée par ABB afin de devenir l’un des leaders de l’industrie numérique. Je suis ravi d’accueillir Timo au sein de notre comité exécutif en cette période exaltante centrée sur la création de la valeur maximum pour l’ensemble de nos actionnaires. Je profite de l’occasion pour remercier d’ores et déjà chaleureusement Eric Elzvik pour son remarquable engagement de longue date et ses nombreuses et précieuses contributions à ABB durant plus de trente ans. En tant que CFO, Eric a brillamment établi une nouvelle « culture du cash », associée à une progression significative de notre fonds de roulement net, à une amélioration fondamentale de la productivité de la fonction de finance et à de nombreuses autres actions liées à notre portefeuille. Nous présentons tous nos vœux de réussite à Eric pour la suite de sa carrière professionnelle après la période de transition qui se terminera au deuxième trimestre 2017. »


Performances par division au 3ème trimestre

(en millions USD, sauf mention contraire)CommandesÉvolutionChiffre d’affairesÉvolutionEBITA
d'exploitation %
Évolution
USDCompara-
ble1
USDCompara-
ble1
Electrification Products2 223-6 %-4 %2 308-2 %0 %17,8 %+0,4 pt
Discrete Automation & Motion2 123-5 %-4 %2 203-1 %0 %14,1 %-0,7 pt
Process Automation1 193-22 %-21 %1 523-8 %-7 %12,2 %+1,5 pt
Power Grids2 391-22 %-21 %2 636-6 %+1 %9,5 %+1,7pt
Corporate et autres
(élimination inter-divisions)
-397 -415
Groupe ABB7 533-14 %-13 %8 255-3 %0 %12,6 %+0,1 pt

Electrification Products
Les commandes totales ont enregistré une baisse, l’accroissement des commandes en Europe n’ayant pas permis de compenser les baisses enregistrées dans les régions Amériques et AMEA. Certains marchés, parmi lesquels la Chine, l’Arabie saoudite, le Brésil et la Turquie, ont été confrontés à un environnement difficile, tandis que l’Italie, la Suisse et l’Inde ont connu une embellie. Le chiffre d’affaires est resté stable et la marge EBITA d’exploitation a gagné 40 points de base à 17,8 %, en raison d’une réduction supplémentaire des coûts, d’ajustements de capacités et de la gestion de la chaîne logistique.

Discrete Automation & Motion
Le maintien d’une demande soutenue dans les secteurs de la robotique et de l’agroalimentaire n’a pas réussi à compenser la baisse des dépenses d'investissement dans les industries de process telles que le secteur pétrolier et gazier, laquelle baisse a eu un impact négatif sur l’évolution des commandes. Le chiffre d’affaires s’est maintenu à un niveau constant, reflétant la solide exécution du carnet de commandes. La marge EBITA d’exploitation a reculé de 70 points de base par rapport au même trimestre de l’année passée, principalement en raison d’un mix défavorable et d’une moindre utilisation des capacités. Des améliorations de productivité et des ajustements de capacités continus sont actuellement en cours.

Process Automation
Les commandes totales ont accusé une baisse de 21 % (22 % en dollars US), s’expliquant par le fait que les faibles dépenses d’investissement et les dépenses discrétionnaires particulièrement prudentes réalisées dans les industries de process ont continué d’impacter les commandes majeures et les commandes de base (baisse de 13 %, 13 % en dollars US). Le chiffre d’affaires a fléchi de 7 % (8 % en dollars US), la demande constante en faveur de navires spécialisés n’ayant pas pu compenser le recul enregistré par certains secteurs, notamment minier, pétrolier et gazier. La marge EBITA d’exploitation a progressé de 150 points de base à 12,2 % en raison de l’efficacité d’exécution des projets et des mesures mises en place en faveur de la réduction des coûts et de l’amélioration de la productivité.

Power Grids
Les commandes totales ont baissé par rapport au même trimestre de l’année passée, principalement en raison du calendrier d'attribution des commandes majeures. Les commandes de base ont également reculé, reflétant le ralentissement observé sur certains marchés tels que les États-Unis, l’Arabie saoudite et le Brésil, tandis que la situation en Europe s’est maintenue. Le chiffre d’affaires a légèrement augmenté à la faveur de l’exécution constante du solide carnet de commandes. La marge EBITA d’exploitation a progressé de 170 points de base à 9,5 %. Cette remarquable performance s’explique par l’exécution soutenue des projets, l’amélioration de la productivité et la réduction continue des coûts.


Stratégie « Next Level » – Phase 3

Le 4 octobre 2016, ABB a lancé la troisième phase de sa stratégie « Next Level » visant à créer davantage de valeur pour ses clients et actionnaires. Les composantes clés de cette phase sont : façonner les divisions d’ABB en quatre unités opérationnelles ciblées leaders de leur secteur respectif ; réaliser le plein potentiel d’ABB dans le domaine du numérique ; accélérer la dynamique initiée en matière d’excellence opérationnelle ; et renforcer la marque ABB.

Favoriser la croissance dans nos quatre divisions opérationnelles
ABB modifie sa structure organisationnelle et la recentre sur quatre divisions phares : Electrification Products, Robotics and Motion, Industrial Automation et Power Grids. Cette nouvelle organisation sera effective à compter du 1er janvier 2017. Les quatre divisions auront les capacités de véritables unités entrepreneuriales au sein d’ABB, ce qui se traduira par une amélioration de son modèle de performance et de rémunération, axé sur la responsabilité individuelle. Elles bénéficieront du soutien des départements vente des régions et pays ainsi que de l’offre numérique du Groupe, de la structure et des coûts administratifs et généraux optimum d’ABB, de la gestion commune de la chaîne logistique et des centres de recherche internes de l’entreprise.
ABB a annoncé deux partenariats importants s’inscrivant dans la droite ligne de la transformation de l’offre de la division Power Grids. Les accords passés avec Fluor et Aibel sont des exemples montrant comment ABB met sa technologie de pointe au service du transport et de la distribution d’énergie. Fluor et Aibel assurent l’exécution des tâches d’ingénierie, d’approvisionnement et de construction (EPC) respectivement pour des projets clés en main de sous-stations et de connexions de fermes éoliennes offshore.

Une avancée dans le numérique avec ABB AbilityTM
ABB est aujourd'hui un champion caché du numérique. L’entreprise est idéalement positionnée pour réussir dans le monde du numérique avec des solutions de bout en bout nouvelles et existantes. La nouvelle offre ABB Ability combine le portefeuille des solutions et services numériques d’ABB dans tous les segments de clientèle, réaffirmant la position de leader du Groupe dans le cadre de la Quatrième révolution industrielle et favorisant la compétitivité de ses quatre divisions opérationnelles.
L’entreprise a annoncé un partenariat stratégique d’envergure avec Microsoft, le géant mondial de l’informatique, afin de développer des solutions numériques de nouvelle génération sur une plate-forme cloud intégrée. Les clients bénéficieront de la combinaison exclusive des connaissances approfondies du domaine et du vaste portefeuille de solutions industrielles d’ABB, ainsi que du cloud intelligent Azure et des compétences d’ingénierie B2B de Microsoft. Ensemble, les partenaires favoriseront la transformation numérique dans les segments de clients des activités d’ABB telles que les utilités, l’industrie, les transports et les infrastructures.

Accélérer la dynamique initiée en matière d’excellence opérationnelle
ABB continue de s’appuyer sur la dynamique initiée et accroît encore son excellence opérationnelle.
Le programme de réduction des coûts « White-Collar Productivity » (WCP) a dépassé toutes les attentes depuis son lancement l’année dernière. En conséquence, ABB a relevé son objectif de réduction des coûts de 30 % à 1,3 milliard de dollars. ABB réalisera ces économies supplémentaires dans le calendrier initialement annoncé et pour un montant inférieur de 100 millions de dollars aux coûts totaux combinés du programme de restructuration et de mise en œuvre. ABB poursuit ses autres programmes de réduction de coûts, en se fondant sur l’excellence opérationnelle et une gestion des plus efficaces de la chaîne logistique pour réaliser des économies de l'ordre de 3 à 5 % du coût des ventes chaque année.
ABB réaffirme l’objectif de son programme de fonds de roulement net pour libérer environ 2 milliards de dollars US d’ici fin 2017. Ce programme est sur la bonne voie et vise à améliorer la gestion des stocks en optimisant l’ensemble de la chaîne de valeur, de la conception produit à la fabrication, et en optimisant les autres mesures portant sur le fonds de roulement net.

Renforcer la marque ABB à l’échelle mondiale
ABB adoptera une marque commerciale unique, consolidant toutes ses marques à l’échelle mondiale sous une seule et même enseigne. Le portefeuille des entreprises d’ABB sera unifié, illustrant toute la diversité et l’étendue de son offre internationale sous une marque principale. Cette transition devrait prendre maximum deux ans.
ABB a réaffirmé les objectifs financiers du Groupe pour 2015-2020.


Perspectives

Les développements macroéconomiques et géopolitiques semblent annoncer un contexte contrasté et une incertitude croissante. Certains signes macroéconomiques aux États-Unis restent positifs tandis que la croissance en Chine devrait se poursuivre mais à un rythme moins soutenu qu'en 2015. Le marché continue de ressentir les effets de la croissance en demi-teinte et des incertitudes économiques de plus en plus prégnantes en Europe (suite au Brexit notamment), ainsi que des tensions géopolitiques dans différentes régions du monde. Les prix du pétrole et les effets de change devraient continuer d'influer sur les résultats du Groupe.
Les perspectives attractives de la demande à long terme dans les trois principaux secteurs de clientèle d'ABB — utilités, industrie, transport et infrastructure — bénéficient de l’impulsion donnée par la Transition énergétique et la Quatrième révolution industrielle.
Fort de sa position de choix sur le marché, de l'étendue de sa gamme de produits, de son implantation géographique, de son leadership technologique et de sa santé financière, ABB est idéalement placé pour exploiter ces opportunités de croissance rentable à long terme.
Autres informations
Le communiqué de presse et les transparents de présentation des résultats du 3ème trimestre 2016 sont disponibles dans la section News Center d’ABB, sur le site www.abb.com/news et sur la page d'accueil Relations Investisseurs de notre site www.abb.com/investorrelations.
ABB tiendra ce jour une conférence de presse qui débutera à 9h00 (Heure d’Europe Centrale) (8h00 GMT, 3h00 Heure Avancée de l’Est). Cet événement sera accessible par conférence téléphonique. Les personnes qui souhaitent participer doivent composer le +44 203 059 58 62 depuis le Royaume-Uni, le +46 85 051 00 31 depuis la Suède, le +41 58 310 50 00 pour le reste de l'Europe, et le +1 866 291 41 66 (appel gratuit) ou le +1 631 570 56 13 (prix d'un appel longue distance) depuis les États-Unis et le Canada. Les lignes seront ouvertes 10 à 15 minutes avant le début de la conférence. La conférence de presse sera ensuite disponible en podcast pendant une semaine. Cliquez ici pour accéder au podcast : http://new.abb.com/media/events
Une conférence téléphonique pour les analystes et investisseurs est également prévue et débutera aujourd'hui à 14h00 (Heure d’Europe Centrale) (13h00 Heure d'été britannique, 8h00 Heure Avancée de l’Est). Les personnes qui souhaitent participer doivent composer le +44 203 059 58 62 depuis le Royaume-Uni, le +46 85 051 00 31 depuis la Suède, le +41 58 310 50 00 pour le reste de l'Europe, et le +1 866 291 41 66 (appel gratuit) ou le +1 631 570 56 13 (prix d'un appel longue distance) depuis les États-Unis et le Canada. Les participants doivent appeler 10 minutes avant le début de la conférence téléphonique. La conférence téléphonique sera également accessible sur le site d'ABB et une session enregistrée sera disponible en podcast une heure après la fin de l'appel et pourra être téléchargée à partir de notre site web www.abb.com.
ABB (ABBN : SIX Swiss Ex) est un leader des technologies d’avant-garde dans les domaines des produits d’électrification, de la robotique et du contrôle de mouvement, de l’automatisation industrielle et des réseaux électriques, au service de ses clients dans l'industrie, le transport, les infrastructures et les utilités. Perpétuant une longue tradition d’innovation de plus de 125 ans, ABB écrit aujourd’hui l’avenir de la numérisation de l’industrie et conduit la Transition énergétique et la Quatrième révolution industrielle. ABB est présent dans plus de 100 pays et compte quelque 135 000 employés. www.abb.fr

Calendrier des investisseurs 2016/2017
Résultats du quatrième trimestre et de l'exercice 20168 février 2017
Assemblée générale annuelle (Zurich)13 avril 2017
Résultats du premier trimestre 201720 avril 2017
Résultats du deuxième trimestre 201720 juillet 2017
Résultats du troisième trimestre 201726 octobre 2017

Remarques importantes sur les données prévisionnelles
Ce communiqué de presse comprend des informations et affirmations prévisionnelles ainsi que d’autres déclarations concernant les perspectives de nos activités, notamment dans les sections « Perspectives à court-terme », « Perspectives », « Rendements des actionnaires », « Abandons d’activité », « Nominations à la direction » et « Stratégie « Next Level » – Phase 3 » de ce communiqué. Ces données sont définies d’après des anticipations, estimations et projections actuelles concernant les facteurs susceptibles d’affecter nos performances à venir, y compris la situation économique mondiale et la situation économique des régions et des industries qui constituent les marchés les plus importants d’ABB Ltd. En règle générale, il est possible d’identifier ces anticipations, estimations et projections par des déclarations contenant les mots « anticiper », « penser », « estimer », « viser », « envisager », « devrait », « entendre » ou toute autre expression similaire. Toutefois, il existe de nombreux risques et incertitudes, dont beaucoup se trouvent en dehors des limites de notre contrôle, qui pourraient entraîner une différence entre nos résultats réels et les données et états financiers prévisionnels inclus dans ce communiqué de presse et qui pourraient affecter notre capacité à atteindre tout ou partie des objectifs annoncés. Les facteurs importants susceptibles d’entraîner de telles différences incluent, entre autres, les risques d’affaire liés à la volatilité de l’environnement économique mondial et des conditions politiques, les coûts associés aux activités de mise en conformité, l’accueil que les marchés réservent à nos nouveaux produits et services, les changements de réglementations gouvernementales, les fluctuations de taux de change ainsi que d’autres facteurs du même type décrits dans les documents déposés par ABB le cas échéant auprès de la Commission des Opérations de Bourse des États-Unis, y compris nos rapports annuels dans le formulaire 20-F. Bien que le groupe ABB Ltd estime que les anticipations que reflètent ces données prévisionnelles reposent sur des hypothèses raisonnables, il ne peut aucunement garantir que ces anticipations seront réalisées comme prévu.


Zurich, 27 octobre 2016

Ulrich Spiesshofer, CEO

Notes de fin
1. Pour le rapprochement des mesures non-GAAP, se reporter à l'annexe « Rapprochements complémentaires et définitions » dans les États financiers ci-joints du 3ème trimestre 2016
2. Taux de croissance des commandes, du chiffre d’affaires et du carnet de commandes à périmètre comparable (évolution en devises locales ajustée des effets des acquisitions et des cessions), indiqué précédemment « à périmètre constant ». Les taux de croissance en dollars US sont présentés dans le tableau des chiffres clés.
3. Devises constantes (non réajusté pour tenir compte des évolutions du portefeuille)
4. Les taux de croissance du bénéfice par action sont calculés en utilisant des montants non arrondis. Le bénéfice d’exploitation par action comparable est exprimé en devises constantes (taux de change de 2014, et non réajusté pour tenir compte des évolutions du portefeuille d'activité)

Recherche



CONTACTEZ-NOUS