Nouveaux disjoncteurs ouverts Emax 2 : un concentré d'innovations

2014-03-26 - ABB lance le premier disjoncteur basse tension au monde capable d'assurer la gestion d'énergie et les communications avec les réseaux intelligents. Cette innovation peut générer des économies d'énergie équivalentes à la consommation électrique de 1,4 million de foyers européens et contribuer à éviter les pannes électriques générales. Visitez le nouveau site dédié à ce produit : www.abb.fr/emax2

ABB, leader des technologies d’énergie et d’automation, lance aujourd'hui Emax 2, le premier disjoncteur basse tension avec fonctions de gestion d'énergie intégrées. Le remplacement des disjoncteurs classiques existants par des disjoncteurs Emax 2 permettrait de réaliser des économies d'énergie annuelles de l'ordre de 5,8 millions de mégawatts-heure (MWh), soit l'équivalent de la consommation électrique annuelle de 1,4 million de foyers européens.

Ces économies d'énergie réduiraient les émissions de CO2 de 4 millions de tonnes, correspondant aux émissions annuelles de plus d'un million de véhicules. Pour un bâtiment individuel, le recours à Emax 2 en lieu et place d'un disjoncteur classique permettrait une réduction du courant de crête pouvant atteindre 15 %.

Les disjoncteurs Emax 2 sont utilisés pour le contrôle et la protection de grandes quantités d'énergie dans un environnement basse tension exigeant, par exemple bâtiments industriels et commerciaux, data centers ou navires.

Le remplacement d'un disjoncteur existant par le nouveau disjoncteur Emax 2 est extrêmement simple d'un point de vue technique. Le retour sur investissement du disjoncteur Emax 2 se fera généralement dans l'année en raison des économies d'énergie qu'il permet de réaliser.

Le disjoncteur se compose d'un relais de protection avec un contrôleur de puissance intégré qui mesure et évalue la consommation d'énergie, puis gère les charges afin de maintenir ou de réduire la puissance maximale consommée par l’installation selon les besoins de l'utilisateur. Cette fonction permet d'éviter les pannes générales résultant souvent d'une demande de pointe supérieure à la fourniture.

Pour gérer l'énergie, l'alimentation électrique des équipements auxiliaires est déconnectée puis reconnectée dès que les niveaux de puissance acceptables sont à nouveau atteints. Cette gestion intelligente est assurée par un contrôleur et un logiciel intégrés ayant recours à des algorithmes complexes pour définir le moment le plus opportun pour commuter la puissance tout en préservant la fonctionnalité ou la productivité de l'équipement connecté.

Le disjoncteur est également équipé d'un module de communication qui lui permet d'échanger des données essentielles sur la consommation et la fiabilité du système, directement avec le réseau intelligent et les autres protocoles.

« Les disjoncteurs constituent le plus grand potentiel d'économie d'énergie inexploité du système électrique. Les disjoncteurs sont utilisés de longue date pour accroître la sécurité et protéger les circuits électriques, mais aujourd'hui, pour la première fois, nous les utilisons à des fins d'économie d'énergie », explique Tarak Mehta, responsable de la division produits basse tension d'ABB.

« Les disjoncteurs étant omniprésents dans nos vies, le potentiel d'économies d'énergie est énorme. Il s'agit là d'un bel exemple d'utilisation des technologies intelligentes au service de la réduction des gaspillages d'énergie. Cela constitue également un intérêt majeur pour l'environnement et pour nos clients qui peuvent réaliser d'importantes économies en adoptant notre nouveau disjoncteur », ajoute Tarak Mehta.

Le développement du nouveau disjoncteur Emax 2 a pris plusieurs années et a été mené par le centre de développement d'ABB de Bergame en Italie.

En 2012, ABB a investi près d'1,5 milliard de dollars dans la recherche et le développement et compte 7 000 chercheurs dans son effectif mondial.

Retrouvez toute l’information sur www.abb.fr/emax2

Recherche



CONTACTEZ-NOUS