ABB affiche de solides résultats sur l'ensemble de ses activités au troisième trimestre

2013-10-24 - ABB affiche des revenus, des bénéfices nets et des flux de trésorerie élevés au troisième trimestre de 2013, et une amélioration du rendement à l’échelle des divisions.

. Hausse du chiffre d'affaires1 et de l'EBITDA2 d'exploitation dans toutes les divisions, augmentation de 10 % du résultat net

· Les commandes de base3 repartent à la hausse en glissement annuel, et le volume des projets de grande envergure reste modeste

· Le nouveau CEO met en avant les priorités du groupe en matière de croissance, de collaboration et d'efficacité d'exécution


Zurich, Suisse, 24 octobre 2013 – ABB a annoncé une hausse de son chiffre d'affaires, de ses résultats et de son cash flow au troisième trimestre 2013, suite à l'amélioration des résultats de l'ensemble de ses divisions.

Les commandes enregistrées dans les activités à cycle court - qui ont directement bénéficié des investissements des clients en vue d'améliorer leurs niveaux de productivité et de rendement - ont progressé par rapport au troisième trimestre de 2012, même si les nouveaux retards observés dans l'exécution des projets de grande envergure – imputables avant tout à la persistance des incertitudes économiques - et le repositionnement stratégique de la division Systèmes d'Energie se sont traduits par une baisse des commandes majeures.

« Ce trimestre, nous devons la solidité de nos résultats à notre bon niveau d'exécution qui nous a permis d'accroître notre chiffre d'affaires, nos résultats, nos liquidités et notre résultat net malgré un climat économique toujours mitigé, explique Ulrich Spiesshofer, CEO d'ABB. Nous avons constaté une augmentation de nos commandes sur un grand nombre de marchés clés, dont la Chine et l'Allemagne, et nos commandes de base sont reparties à la hausse en glissement annuel. Les adjudications de projets dans des secteurs tels que le transport d'énergie et l'industrie pétrolière et gazière continuent de progresser même si le volume des commandes majeures reste modeste.

« Parallèlement, nous pouvons faire encore davantage pour améliorer nos performances et garantir une plus grande valeur ajoutée à l'ensemble de nos partenaires, ajoute-t-il. Nous disposons notamment de formidables opportunités pour accroître notre croissance rentable par une meilleure pénétration des marchés — en exploitant plus largement nos segments de clientèle existants — et en accélérant le développement et la commercialisation de produits innovants et de solutions globales. Nous poursuivrons notre expansion sur les marchés les plus attractifs, en favorisant notre croissance organique, et en continuant à combler les manques de notre portefeuille d'activité par des acquisitions ciblées.

« Notre deuxième priorité sera d'améliorer la collaboration au sein de nos divisions afin de garantir une plus grande valeur ajoutée à nos clients, et ce, en commercialisant et en distribuant à la fois les technologies d'énergie et d'automation qui composent le portefeuille d'ABB. Une meilleure collaboration dans nos activités nous permettra de porter notre productivité à un niveau supérieur.

« L'efficacité d'exécution constituera notre troisième priorité. Nous ferons en sorte de favoriser durablement notre dynamique de réduction des coûts, l'accroissement de nos liquidités ainsi que la productivité de notre capital. En outre, nous privilégierons plus que jamais la réussite de l'intégration de nos acquisitions afin de maximiser nos retours sur investissement. En annonçant au début de cette semaine que Greg Scheu serait chargé au sein de l'équipe dirigeante de l'intégration de nos acquisitions au niveau mondial démontre clairement notre volonté d'exploiter pleinement le potentiel de ces acquisitions. »

« En ce qui concerne l'avenir, nous voyons que nos moteurs de croissance à long terme restent foncièrement les mêmes, même si plusieurs indicateurs prévisionnels sont mitigés et que nous restons confrontés à une certaine incertitude des marchés à court-terme, indique Spiesshofer. Pour autant, même dans un environnement volatile, notre position de choix sur les marchés, au même titre que nos technologies de pointe et notre vaste portefeuille d'activité nous permettront de saisir nombre d'opportunités de croissance rentables. En conséquence, nous continuerons de favoriser l'accroissement de notre chiffre d'affaires de manière extrêmement ciblée tout en nous focalisant sur la réduction de nos coûts, la collaboration entre nos divisions et sur l'amélioration de la productivité de notre capital. »
    Chiffres clés
    T3 13
    T3 12
    Evolution
En millions USD sauf
mention contraire
USDDevises locales
Commandes9 0899 295-2 %-2 %
Carnet de commandes
(fin septembre)
27 45429 175-6 %-4 %
Chiffre d’affaires10 5359 745+8 %+9 %
Résultat des opérations1 3241 146+16 %
en % du chiffre d’affaires12,6 %11,8 %
EBITDA d’exploitation1 6381 483+10 %
en % du chiffre d’affaires d’exploitation15,7 %15,3 %
Résultat net propre
à ABB
835759+10 %
Résultat net de base par action (USD)0,360,33
Cash flow des opérations1 241768+62 %
    Chiffres clés
    9 premiers mois 2013
    9 premiers mois 20124
    Evolution
En millions USD sauf
mention contraire
USDDevises locales
Commandes28 89329 715-3 %-3 %
Carnet de commandes
(fin septembre)
Chiffre d’affaires30 47528 315+8 %+8 %
Résultat des opérations3 5643 195+12 %
en % du chiffre d’affaires11,7 %11,3 %
EBITDA d’exploitation4 6574 182+11 %
en % du chiffre d’affaires d’exploitation15,3 %14,8 %
Résultat net propre
à ABB
2 2622 100+8 %
Résultat net de base par action (USD)0,990,92
Cash flow des opérations1 5611 341+16 %


Résumé des résultats du troisième trimestre

Présentation des secteurs en progression
La situation du marché est restée mitigée au troisième trimestre. La demande dans les secteurs à cycle court a suivi une progression conforme aux évolutions macroéconomiques. Cette hausse a été favorisée par la demande des clients industriels et des utilités en faveur de produits et de solutions à même de les aider à accroître la productivité et la fiabilité de leurs actifs existants.

L'aptitude d'ABB à exploiter ces opportunités de croissance dans les secteurs à cycle court s'est traduite par une augmentation de 5 % de ses commandes de base, favorisée en partie par son implantation géographique plus équilibrée, notamment aux Etats-Unis où le groupe a parfaitement réussi l'intégration des sociétés Thomas & Betts et Baldor Electric. La poursuite des investissements dans le domaine des ventes ainsi que dans la recherche et le développement tout au long du cycle a également contribué à l'augmentation des commandes de base. Toutes les divisions ont enregistré une hausse de leurs commandes de base, à l'exception de la division Systèmes d'Energie, dans laquelle la plus grande sélectivité des projets — liée en partie à son repositionnement vers des projets à plus forte valeur ajoutée — a influé négativement sur les commandes de base dans des secteurs tels que les sous-stations.

Les clients ont encore différé leurs investissements dans les activités à cycle long, notamment dans le secteur minier et celui de l'approvisionnement en énergie, un report dû en partie à la surcapacité de certains marchés et aux incertitudes économiques. Pour cette raison et pour d'autres liées au calendrier des attributions de projets, les commandes majeures (supérieures à 15 millions USD) ont chuté de 43 %. Pour autant, on constate une augmentation des adjudications de projets sur ces marchés car le besoin impérieux d'améliorer tant la productivité industrielle que les infrastructures et la fiabilité des réseaux est resté le même dans toutes les régions. Les commandes majeures ont atteint 9 % des commandes totales, contre 15 % à la même période l’année passée.

Les commandes de services ont enregistré une hausse de 2 % ce trimestre, représentant 17 % des commandes totales, contre 16 % au troisième trimestre de 2012.

Le chiffre d'affaires a augmenté de 9 % et affiche une progression dans toutes les divisions, principalement due à l'effet combiné d'une croissance accrue dans les secteurs à cycle court et à la bonne exécution des commandes en portefeuille. Le chiffre d'affaires des services a, quant à lui, grimpé de 5 % par rapport au même trimestre de l'année dernière, et représente 15 % du chiffre d'affaires total.
3ème trimestre 2013, commandes reçues et chiffres d’affaires par région
Commandes reçues
T3 13T3 12Evolution
Millions USDUSDDevises locales
Europe3 0012 871+5 %+2 %
Continent américain2 8073 072-9 %-7 %
Asie2 4992 331+7 %+9 %
Moyen-Orient et Afrique7821 021-23 %-22 %
Total Groupe9 0899 295-2 %-2 %
Chiffre d’affaires
T3 13T3 12Evolution
Millions USDUSDDevises locales
Europe3 6843 428+7 %+4 %
Continent américain3 0162 749+10 %+12 %
Asie2 8632 712+5 %+6 %
Moyen-Orient et Afrique999856+17 %+21 %
Total Groupe10 5359 745+8 %+9 %

Les commandes ont augmenté en Europe puisque les hausses à deux chiffres enregistrées sur des marchés tels que la Norvège, la Suède, l'Allemagne et la Suisse ont plus que compensé la baisse d'activité continue observée dans les pays d'Europe du Sud — notamment en Italie — et la chute de l'activité au Royaume-Uni. Sur le continent américain, les commandes aux Etats-Unis sont restées inchangées par rapport à la même période de l'année dernière, car le tassement des commandes majeures a été compensé par la solide hausse des commandes de base. Ce trimestre, l'augmentation des commandes en Chine, en Inde et en Corée du Sud a contribué à accroître les commandes en Asie, tandis que les commandes au Moyen-Orient et en Afrique ont chuté suite à des retards dans l'attribution des gros projets.
3è trimestre 2013, commandes reçues et chiffres d’affaires par division
Commandes reçues
T3 2013T3 2012Evolution en USDEvolution en devises locales
En millions USD sauf
mention contraire
Discrete Automation & Motion2 4102 266+6 %+6 %
Produits basse tension1 9381 861+4 %+3 %
Process Automation1 6881 706-1 %0 %
Produits Energie2 4502 401+2 %+3 %
Systèmes Energie1 2161 765-31 %-30 %
Corporate/autres
(élimination inter-divisions)
(613)(704)
Groupe ABB9 0899 295-2 %-2 %
Chiffre d’affaires
T3 2013T3 2012Evolution en USDEvolution en devises locales
En millions USD sauf
mention contraire
Discrete Automation & Motion2 5392 306+10 %+10 %
Produits basse tension2 0011 880+6 %+6 %
Process Automation2 1281 904+12 %+13 %
Produits Energie2 6922 526+7 %+7 %
Systèmes Energie2 0621 901+8 %+10 %
Corporate/autres
(élimination inter-divisions)
(887)(772)
Groupe ABB10 5359 745+8 %+9 %


Discrete Automation & Motion : Les commandes ont principalement bénéficié des investissements des industries automobile et générale dans les équipements robotiques, ainsi que de la demande de produits destinés à améliorer la productivité industrielle. Le chiffre d'affaires a augmenté suite à l'exécution des commandes en portefeuille et à la progression des ventes de produits tels que les variateurs de vitesse. Les commandes de services et le chiffre d’affaires associé ont affiché une progression à deux chiffres. L'acquisition de Power-One, finalisée en juillet dernier, a également contribué à la hausse des commandes et du chiffre d'affaires.

Produits basse tension : Les commandes et le chiffre d'affaires ont augmenté dans toutes les branches produits et dans toutes les régions, dans la droite ligne de l'évolution de la situation économique. L'augmentation du chiffre d'affaires est à mettre principalement à l'actif de l'Europe et de l'Asie — avec notamment une hausse à deux chiffres en Chine — alors qu'elle a été plus modeste sur le continent américain. Les commandes de services et le chiffre d'affaires associé ont progressé nettement plus rapidement que les commandes et le chiffre d'affaires total de la division.

Process Automation : Ce trimestre, les commandes de base ont progressé dans la plupart des activités — et notamment en Amérique du Nord et en Chine — mais elles ont pâti de la poursuite de retards dans l'attribution des gros projets, en particulier dans les secteurs minier, pétrolier et gazier. La forte augmentation du chiffre d'affaires résulte de l'exécution du carnet de commandes. Le chiffre d’affaires des services est resté stable, par rapport au même trimestre de l’année passée.

Produits Energie : La demande dans le secteur industriel et de la distribution d'électricité est restée stable ce trimestre. Quant aux utilités, elles ont continué à réaliser des investissements ciblés dans le domaine du transport d'énergie. La hausse du chiffre d'affaires reflète l'exécution du carnet de commandes même si les volumes de services ont progressé plus rapidement que le chiffre d'affaires total.

Systèmes Energie : Les commandes ont chuté sous l'effet combiné du report de l'attribution des commandes majeures et de la plus grande sélectivité des projets qui fait partie intégrante du repositionnement stratégique de la division. Ce trimestre, le chiffre d’affaires a augmenté dans presque tous les secteurs d’activité suite à l'exécution du carnet de commandes. Le chiffre d'affaires des services a également augmenté.


Présentation des résultats

EBITDA d'exploitation
Au troisième trimestre 2013, l'EBITDA d'exploitation s'est établie à 1,6 milliard USD, enregistrant une hausse de 10 % par rapport à la même période de l'année dernière.

La marge EBITDA d'exploitation du groupe est passée de 15,3 à 15,7 %, traduisant ainsi avant tout l'impact positif de la hausse des volumes. Les réductions de coûts conjuguées à l'amélioration de la productivité ont permis de compenser la pression exercée sur les prix.

Résultat des opérations et résultat net
Le résultat des opérations s'est élevé à environ 1,3 milliard USD, affichant ainsi une hausse de 16 % par rapport au même trimestre de 2012.

Ce trimestre, le résultat net a augmenté de 10 % pour atteindre 835 millions USD, s'inscrivant ainsi dans la droite ligne de l'EBITDA d'exploitation. Au troisième trimestre, le bénéfice de base par action a atteint 0,36 USD contre 0,33 USD à la même période de l'année dernière. Depuis le début de l'exercice, le bénéfice de base par action a augmenté de 8 % contre 7 % pour le bénéfice d'exploitation par action5.

Résultat et cash flow par division au 3è trimestre 2013
EBITDA d’exploitation
T3 2013T3 2012Evolution en USD
En millions USD sauf
mention contraire
Discrete Automation & Motion476437+9 %
Produits basse tension395366+8 %
Process Automation289233+24 %
Produits Energie389374+4 %
Systèmes Energie141109+29 %
Corporate/autres
(élimination inter-divisions)
(52)(36)n/d
Groupe ABB16381483+10 %
Marge EBITDA d’exploitation
T3 2013T3 2012
En millions USD sauf
mention contraire
Discrete Automation & Motion18,8 %18,9 %
Produits basse tension19,7 %19,5 %
Process Automation13,6 %12,3 %
Produits Energie14;6 %14,8 %
Systèmes Energie7,0 %5,9 %
Corporate/autres
(élimination inter-divisions)
n/d
Groupe ABB15,7 %15,3 %
Cash flow des opérations
T3 2013T3 2012Evolution en USD
En millions USD sauf
mention contraire
Discrete Automation & Motion526393+34 %
Produits basse tension435334+30 %
Process Automation271230+18 %
Produits Energie207258-20 %
Systèmes Energie(118)(294)n/d
Corporate/autres
(élimination inter-divisions)
(80)(153)n/d
Groupe ABB1241768+62 %


Discrete Automation and Motion : L'EBITDA d'exploitation a augmenté suite à la hausse du chiffre d'affaires, tandis que les marges sont restées stables.

Produits basse tension : La marge EBITDA d'exploitation a progressé sous l'effet conjugué d'une gestion rigoureuse des coûts et de la croissance de l'activité dans un grand nombre de branches produits à marge élevée.

Process Automation : L'augmentation de l'EBITDA d'exploitation et des marges reflète principalement la forte hausse du chiffre d'affaires ainsi que l'amélioration du niveau d'exécution des projets par rapport au même trimestre de 2012.

Produits Energie : L'EBITDA d'exploitation a augmenté suite à la hausse du chiffre d'affaires tandis que la marge EBITDA d'exploitation reflète une répartition différente des revenus par rapport à la même période de l'année dernière.

Systèmes Energie : L'accroissement de la marge EBITDA d'exploitation traduit l'effet conjugué de l'augmentation du chiffre d'affaires, de l'amélioration de l'exécution des projets et de la gestion plus rigoureuse des coûts par rapport au même trimestre de 2012.


Cash flow et bilan
ABB a annoncé un cash flow d'exploitation de 1 241 millions USD contre 768 millions USD au troisième trimestre de 2012. La part du fonds de roulement net dans le chiffre d'affaires5 a atteint 18 %, enregistrant ainsi une hausse de 1 point de pourcentage par rapport à la fin du troisième trimestre 2012.

A l'issue du trimestre, la dette nette5 d'ABB s'élevait à 3,4 milliards USD, égalant ainsi son niveau de fin juin, un chiffre qui tient compte de l'impact des quelque 750 millions USD nets versés en juillet dernier pour l'acquisition de Power-One.


Nominations à la direction et changements organisationnels
ABB a annoncé en début de semaine une refonte des responsabilités au sein du comité exécutif du groupe (CE) afin de mettre plus particulièrement l'accent sur l'intégration des acquisitions et sur le portefeuille d'activité nord-américain en nette expansion. Compte tenu de ces évolutions, Greg Scheu, qui est actuellement chargé de l'entité Solutions Marketing et Clientèle (Marketing and Customer Solutions - MC) au comité exécutif, conduira la politique d'intégration des acquisitions du groupe au niveau mondial, et se verra confier la région Amérique du Nord, qui n'est autre que le plus grand marché géographique d'ABB. Scheu conservera la responsabilité de l'activité Service d'ABB, tandis que les missions annexes de l'entité MC seront prises en charge par d'autres membres du comité exécutif. Tous ces changements seront effectifs à compter du 1er novembre 2013.

Au début du troisième trimestre, ABB a annoncé la nomination au comité exécutif de Jean-Christophe Deslarzes au poste de directeur des ressources humaines (RH), lequel prendra officiellement ses fonctions au 15 novembre 2013. Il a fait ses preuves et obtenu de brillants résultats en tant que responsable RH dans plusieurs entreprises d'envergure internationale, et bénéficie d'une riche expérience tant sur le plan opérationnel qu'en matière d'intégration. Il succédera à Gary Steel qui partira en retraite.

Dans le cadre d'une succession interne en bonne et due forme, Pekka Tiitinen a été nommé au comité exécutif d'ABB au poste de responsable de la division Discrete Automation and Motion, avec prise de fonction effective au 15 septembre 2013. Il était précédemment à la tête de l'unité Drives and Controls d'ABB qui, sous sa direction, a connu une forte croissance organique et a vu sa rentabilité s'améliorer. Il a succédé à Ulrich Spiesshofer qui est devenu, quant à lui, CEO d'ABB.

Initiatives stratégiques
Ulrich Spiesshofer, qui a pris ses fonctions de CEO le 15 septembre 2013, a indiqué que l'équipe dirigeante s'était fixé trois priorités absolues dans les trimestres à venir : œuvrer en faveur d'une croissance organique et inorganique rentable ; renforcer la collaboration au sein de l'organisation afin d'améliorer l'offre d'ABB vis-à-vis de ses clients et d'améliorer la productivité ; et enfin optimiser l'efficacité d'exécution dans l'ensemble des activités du groupe.

« Nous avons bien progressé par rapport aux objectifs que nous nous sommes fixés sur la période 2011 à 2015, et nous continuerons de suivre notre plan à la lettre, déclare Spiesshofer. Dans le même temps, d'importantes opportunités s'offrent à nous tous pour accroître nos performances et garantir une valeur ajoutée encore supérieure à nos clients. »

Notre croissance rentable passera par une meilleure pénétration de nos segments de clientèle existants et ce, en combinant plus efficacement les offres de nos différentes unités, et en améliorant constamment notre proximité avec les clients et la qualité de nos services. Ces offres incluent à la fois de nouveaux produits et des solutions globales innovantes mais aussi nos produits et services.

Par ailleurs, une meilleure collaboration entre les unités du groupe permettra d'offrir une plus grande valeur ajoutée aux clients en leur proposant un large choix de solutions mieux intégrées. Il en résultera en outre une meilleure productivité dans des domaines tels que les ventes, le développement produit et l'exécution des commandes. « Il est évident que nous pouvons faire encore davantage pour améliorer tant la compétitivité de nos clients que notre propre productivité, tout en accélérant notre croissance rentable », reconnaît Spiesshofer.

La priorité accordée par la direction à l'efficacité d'exécution supposera non seulement une réduction systématique des coûts équivalente à 3 à 5 % des coûts des marchandises vendues chaque année, mais également une gestion plus rigoureuse du fonds de roulement net afin d'accroître les liquidités du groupe tout en visant l'excellence dans l'intégration des entreprises récemment acquises.

Perspectives
Nos moteurs de la demande à long terme—tels que le besoin d'une meilleure productivité industrielle, un approvisionnement en énergie plus fiable et plus écoresponsable et le développement des énergies renouvelables—resteront inchangés. Les évolutions macroéconomiques des secteurs à cycle court restent positives mais plusieurs indicateurs prévisionnels donnent des signaux mitigés, et nous restons confrontés à l'incertitude des marchés à court terme.

Dans un tel contexte, nous allons poursuivre l'exécution de notre plan 2011-2015. Notre croissance dépendra de notre capacité à livrer nos nombreuses commandes en portefeuille et à mettre davantage l'accent sur la pénétration des marchés, l'innovation et l'expansion de nos activités. Nous poursuivrons notre politique de réduction des coûts et d'amélioration de la productivité qui nous assure un gain de 3 à 5 % sur le coût des produits vendus chaque année et ce, en améliorant la gestion des approvisionnements, la qualité de nos prestations et nos retours sur investissement en matière de ventes et de R&D.

Nous restons déterminés à offrir à nos actionnaires davantage de liquidités et à améliorer nos retours sur investissement.


Autres informations
Le communiqué de presse des résultats du troisième trimestre 2013 est disponible à partir du 24 octobre 2013 dans la section News Center du site www.abb.com/news et sur la page d’accueil Relations Investisseurs de notre site www.abb.com/investorcenter, où sera également publiée une présentation destinée aux investisseurs.

Une vidéo de Ulrich Spiesshofer, CEO d’ABB, commentant les résultats du troisième trimestre 2013, sera disponible ce jour à 6h30 (HEC - heure d'Europe centrale) sur www.youtube.com/abb.

ABB tiendra ce jour une conférence téléphonique pour les journalistes qui débutera à 10h00 HEC. Les personnes qui souhaitent participer doivent composer le +1 631 570 5613 (numéro gratuit) depuis les Etats-Unis et le Canada, le +44 203 059 58 62 depuis le Royaume-Uni, le +46 85 051 00 31 depuis la Suède et le +41 58 310 50 00 pour le reste de l'Europe. Les lignes seront ouvertes 15 minutes avant le début de la conférence. L’enregistrement de la conférence téléphonique sera disponible une heure après la fin de la conférence et pendant 24 heures. Les numéros d’appel sont les suivants : +44 207 108 62 33 (Royaume-Uni), +41 91 612 43 30 (reste de l’Europe) ou +1 866 416 25 58 (Etats-Unis/Canada). Le code est le 15906, suivi de la touche #. La session enregistrée sera disponible en podcast une heure après la fin de l'appel et pourra être téléchargée à partir de notre site www.abb.com/news.

Une conférence téléphonique pour les analystes et investisseurs est également prévue et débutera à 15h00 (Heure d’Europe Centrale) (14h00 au Royaume-Uni, 9h00 – Heure Avancée de l’Est). Les personnes qui souhaitent participer doivent composer le +1 866 291 41 66 depuis les Etats-Unis/le Canada (numéro gratuit), le +44 203 059 58 62 depuis le Royaume-Uni, le +46 8 5051 00 31 depuis la Suède ou le +41 58 310 50 00 pour le reste du monde. Les participants doivent appeler 15 minutes avant le début de la conférence téléphonique. La session enregistrée sera disponible en podscast une heure après la fin de l'appel et pourra être téléchargée à partir de notre site web. Vous trouverez le lien pour accéder à ce podcast sur www.abb.com/investorcenter.
Calendrier des investisseurs 2013 - 2014
Résultats du quatrième trimestre 201313 février 2014
Résultats du premier trimestre 201429 avril 2014
Assemblée générale annuelle (Zurich, Suisse)30 avril 2014
Résultats du deuxième trimestre 201424 juillet 2014
Résultats du troisième trimestre 201422 octobre 2014

ABB (www.abb.com) est un leader mondial dans les technologies d’énergie et d’automation qui permet à ses clients industriels et aux utilités d’améliorer leurs performances tout en diminuant l’impact de leurs activités sur l’environnement. Le groupe ABB est présent dans environ 100 pays et emploie quelque 150 000 personnes.

Zurich, 24 avril 2013
Ulrich Spiesshofer, CEO

Remarques importantes sur les données prévisionnelles
Ce communiqué de presse comprend des informations et affirmations prévisionnelles ainsi que d’autres déclarations concernant les perspectives de nos activités. Ces données sont définies d’après des anticipations, estimations et projections actuelles concernant les facteurs susceptibles d’affecter nos performances à venir, y compris la situation économique mondiale et la situation économique des régions et des industries qui constituent les marchés les plus importants d’ABB Ltd. En règle générale, il est possible d’identifier ces anticipations, estimations et projections par des déclarations contenant les mots « anticiper », « penser », « estimer », « viser », « planifier » ou toute autre expression similaire. Toutefois, il existe de nombreux risques et incertitudes, dont beaucoup se trouvent en dehors des limites de notre contrôle, qui pourraient entraîner une différence entre nos résultats réels et les données et états financiers prévisionnels inclus dans ce communiqué de presse et qui pourraient affecter notre capacité à atteindre tout ou partie des objectifs annoncés. Les facteurs importants susceptibles d’entraîner de telles différences incluent, entre autres, les risques d’affaire liés à la volatilité de l’environnement économique mondial et des conditions politiques, les coûts associés aux activités de mise en conformité, les prix et la disponibilité des matières premières, l’accueil que les marchés réservent à nos nouveaux produits et services, les changements de réglementations gouvernementales, les fluctuations de taux de change ainsi que d’autres facteurs du même type décrits dans les documents déposés par ABB le cas échéant auprès de la Commission des Opérations de Bourse des Etats-Unis, y compris nos rapports annuels dans le formulaire 20-F. Bien que le groupe ABB Ltd estime que les anticipations que reflètent ces données prévisionnelles reposent sur des hypothèses raisonnables, il ne peut aucunement garantir que ces anticipations seront réalisées comme prévu.

Ce communiqué de presse contient également des mesures de performance non-GAAP. Les définitions de ces mesures ainsi que les rapprochements entre ces mêmes mesures et leurs équivalentes GAAP sont fournies dans l'annexe « Etats financiers complémentaires » jointe à ce communiqué de presse.
1 S’agissant des commandes et des chiffres d’affaires, la direction s’est attachée à exprimer leurs évolutions en devises locales. Les évolutions en dollars américains figurent dans les tableaux de résultats.
2 Se reporter au rapprochement de l'EBITDA d'exploitation et du résultat des opérations récurrentes avant impôts à la Note 14 afférente aux états financiers consolidés (non audités)
3 Les commandes de base désignent des commandes d'un montant inférieur à 15 millions USD
4 Les chiffres des 9 premiers mois de 2012 tiennent compte des résultats de Thomas & Betts sur la période de mi mai à septembre 2012.
5 Pour plus de détails sur les rapprochements des mesures non-GAAP, se reporter à l'annexe « Etats financiers complémentaires » jointe à ce communiqué de presse



Vous pouvez télécharger/visualiser ce communiqué de presse, les états financiers (uniquement disponibles en anglais), les notes afférentes aux états financiers consolidés (notes financières) et des états financiers complémentaires (également disponibles en anglais uniquement). Les annexes ne sont pas incluses dans cette page web.

Recherche



CONTACTEZ-NOUS